1488557811_e4a9570124.jpg

 

Si je devais changer quelque chose à ma vie,

A choisir, je prendrais mon pouce.

Et pas mon pied à qui je n'ai rien à reprocher.

Pour peu que mon pouce soit jugé coupable, ce qui n'est pas prouvé.


Il est l'objet de toutes les "suceries" et je ne peux arrêter.

Pas de volonté m'a-t-on maintes fois répété. Désolé !

Depuis toutes ces années, il est là, accroché mais élimé.

J'ai sérieusement pensé m'en séparer mais le courage m'a manqué.

 

Je cherche le moyen de m'en passer et de l'utiliser pour son usage réservé

Pour comprendre le motif de ce vice caché, j'ai beaucoup étudié

Je pense finalement qu'il sert de clé d'un monde réservé.

Plutôt devrais-je dire d'un monde préservé où je peux me cacher

 

C'est là que les choses deviennent plus compliquées

Si j'arrête, où vais-je me réfugier ?

Retour à l'accueil