D'abord, il y a le bonheur, sentiment peu courant dans notre vie. Un bonheur simple et vrai dont on sait, en se regardant honnêtement, que cette fois il est bien réel. Pas un petit bonheur forcé qui sert à se faire croire que la vie est belle. Un sentiment intense auquel on n'est pas habitué et qui peut même faire pleurer.

 

Ce grand moment de pureté passé, il faut assumer. Merci pour ce fils, je dois l'aider à devenir un homme. Juste ça... juste quelqu'un qui marche tout seul et qui saura Etre.

Alors, vertige ! Coup au ventre ! Cette responsabilité si simple à décrire mais si complexe.

C'est un autre bonheur très profond que de la ressentir chaque jour et d'essayer d'agir pour qu'il soit lui-même. Au fil de l'eau, essayer de comprendre, écouter et agir pour aider son enfant à grandir.

Cette chance de pouvoir t'accompagner, je l'ai eue et être à tes côtés,mon fils, sera et aura été une fierté


191855819_ff5d22d716.jpg

Retour à l'accueil