435919647_d8a5570cee.jpg

Enfin, les jours rallongent. Les matins sont beaux et sentent bon ...juste avant de monter dans le wagon.

Une fois dans le train, j'observe mes copains quotidiens et je m'affole du niveau moyen.

Les lignes du RER ressemblent parfois à des canaux qui remontent, vers la capitale, une misère de banlieu.

Ce matin, un pauvre bougre parle tout seul, isolé dans son univers il fâche une fantôme. Ce soir, ce sera un autre.

Chaque jour m'apporte ses exemples de grande pauvreté qui me font pitié.

La France se rapproche-t-elle du tiers monde?

Retour à l'accueil